Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 11:10
La tête de Gaulent depuis les pentes de la Têtes des Raisins

La tête de Gaulent depuis les pentes de la Têtes des Raisins

Quelles meilleures préludes à la rencontre des peintres montagnards de ce prochain mois de janvier à Valence qu'une semaine consacrée au dessin et à la peintures sur le terrain en Vallouise dans les couleurs et la lumière d'automne?

Ce fut avec Jean François, Anne Marie, Dominique, Vincent et François...

La moraine du glacier Noir

La moraine du glacier Noir

La Vallouise, c'est la porte de la haute montagne, il ne faut pas tarder à y monter avant que son accès en devienne plus compliqué du fait de la neige..

PRELUDES D'AUTOMNE

Aussi nous sommes donc monté découvrir les grandes face nord de l'Oisans, du Pelvoux à l'Ailefroide, par ce temps maussade aujourd'hui le glacier noir porte vraiment bien son nom...

Le hameau de Narreyroux dans le vallon éponyme

Le hameau de Narreyroux dans le vallon éponyme

Vincent au travail..

Vincent au travail..

Le temps s'étant bien arrangé, nous sommes partis gravir la Tête des Raisins, 2640m, un bel itinéraire de ski de rando en hiver qui nous offrira aujourd'hui de multiples occasions de nous arrêter pour tenter de saisir la magie de la lumière d'Octobre....

La plaine de Fressinière vue de la cabane du berger.

La plaine de Fressinière vue de la cabane du berger.

Avec François, un compagnon aquarelliste qui est aussi parapentiste à qui j'ai pu prêter une aile, nous avions un autre tour dans notre sac (c'est bien le cas de le dire). Avec cette bonne météo, sur ce sommet dont les pentes offrent de multiples opportunités de décollages, nous avions anticipé l'occasion de conclure cette belle journée en s'épargnant la redescente. L' atterro est tellement vaste qu'il pourrait acceuillir un airbus 347...

PRELUDES D'AUTOMNE

Cà, c'était la théorie...

En pratique au sommet, les pentes ne s'y prétaient pas, plus bas, le vent s'était trop renforcè du fait d'une entrée de SW, plus bas c'était trop travers....

Mais finalement nous avons trouvé la bonne pente et le bon créneau de déco pour un vol de retour tranquille...

PRELUDES D'AUTOMNE

La montagne offre aussi des opportunités de dessin originales qui permettent de travailler la technique quand le temps n'est pas propice aux sorties....

Le fameux siphon de l'Argentière la Bessée...

Le fameux siphon de l'Argentière la Bessée...

Ici les eaux des deux versants se réunissent par dessus les abymes pour être turbinées ensemble...

PRELUDES D'AUTOMNE

....... J'ai beau travailler assiduement la perspective sous les meilleurs conseils possible, décidément mes maisons penchent toujours à gauche.

 

Ce fut vraiment une semaine magnifique.....

Octobre 2015

Repost 0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 10:25
Soleil et pluie, sommets et vallées....
Sommet du Pelvoux, depuis la point Puisieux: la pointe Durand..... et entre les deux, un déco nord versant Glacier Noir particulièrement engagé
Soleil et pluie, sommets et vallées....
Traversée des Dômes de Miage, ce jour là le vent était particulièrement violent..
Soleil et pluie, sommets et vallées....
.....Car il ne fait pas toujours beau en montagne. Aujoud'hui il pleut à Ailefroide, cela doit pouvoir se rendre également à l'aquarelle.
Soleil et pluie, sommets et vallées....
La pluie m'emmènera découvrir et dessiner les villas mexicaines de Barcelonette avec mes amis Dominique et Brigitte.
Soleil et pluie, sommets et vallées....
...et je prendrai le temps de flâner dans les rues de Vallouise..
Soleil et pluie, sommets et vallées....
Le beau temps revenu, l'église des Vigneaux mérite vraiment d'être dessinée avant de repartir en montagne...
Octobre 2015
Repost 0
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 13:39
REGARDS EQUESTRES

Un étonnant hasard m’a permis de replonger dans l’ambiance de ce qui fut une de mes premières passions : les chevaux. Ivresse des galops d’entrainements et exaltation de la compétition. Galopades matinales, le vent de la course dans le visage, paysages forestiers d’allées cavalières et de clairières. Ambiance quelque peu décalée de celle de la vraie vie dans ces écuries de chateaux aux communs pas si communs et au charme immuable….. J’ai eu la chance de rencontrer certains des meilleurs acteurs de cette activité qui partagent passion et professionnalisme. C’était les jours qui précédaient le prix de l’Arc de Triomphe 2015, les connaisseurs sauront de quoi je parle !

REGARDS EQUESTRES

Le regard, le coup d’œil. C’est une qualité essentielle pour l’homme de cheval ! Certes, l’animal est superbe et de tous temps, il a fait le bonheur des peintres et dessinateur. Mais au-delà de cet aspect esthétique, il faut avoir vu un entraineur regarder galoper son piquet de chevaux du matin et détecter celui qui va bien, dont le rythme et la cadence du galop promet une belle performance ......ou pas. Celui qui sait se sortir d’un terrain alourdi par la pluie, celui qui a besoin de repos, ou au contraire celui qui doit être stimulé.

REGARDS EQUESTRES

Dans la plus part des cas, quand le jockey prendra le départ, il n’aura eu que quelques phrases de l’entraineur pour savoir comment conduire la course de ce cheval qu’il n’a jamais monté, et moins de trois minutes pour transmettre à celui-ci la meilleure manière de franchir le poteau d’arrivée. Et combien de secondes pour trouver le passage au milieu du peloton?…

 

 

Cette jument Isabelle et son poulain rencontrés au dessus du col d'Ornon,ne sont pas des "Comptois", généralement Alezans au crins lavés, mais ils en ont la silhouette

Cette jument Isabelle et son poulain rencontrés au dessus du col d'Ornon,ne sont pas des "Comptois", généralement Alezans au crins lavés, mais ils en ont la silhouette

Trivial certes mais combien efficace le regard du maquignon, ceux de la foire aux chevaux de Fay sur Lignon qui, dans la Burle glacée qui descend du plateau Ardéchois, doivent évaluer l’animal avant de conclure leurs transactions.
C'est une course réservée aux pur sangs Arabe, ici Samina sur le rond de Longchamp avant le départ du prix Dragon

C'est une course réservée aux pur sangs Arabe, ici Samina sur le rond de Longchamp avant le départ du prix Dragon

J’étais cavalier de concours complet au Haras du Pin (il y a belle lurette…), les officiers des haras nous emmenaient sur les élevages pour établir les « papiers » des poulains. Il leur fallait trouver les mots les plus justes pour décrire ce que leur regard avait détecté. Une belle épaule propice à l’allongement des allures, un galop rasant promesse de vitesse pure, ou bien un galop « du genoux » moins favorable, sauf dans du terrain lourd…

Aprés ces considérations, comment puis-je encore oser dessiner un cheval ?

Octobre 2015

Repost 0
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 15:36

La prochaine rencontre des peintres montagnards qui se déroulera à Valence du 16 au 31 janvier 2016 devrait faire la part belle aux "carnettistes", ce mode d'expression étant particulièrement adapté à la montagne...

(voir le site http://peintresmontagnards.jimdo.com/ )

Vue depuis le refuge des bans (un des rares refuge qui propose des frites au menu) la muraille des bans, avec en avant plan les aretes de Coste Counier

Vue depuis le refuge des bans (un des rares refuge qui propose des frites au menu) la muraille des bans, avec en avant plan les aretes de Coste Counier

Il y avait ce matin là une initiation à l'aquarelle en montagne dont j'ai profité. J'ai choisi comme sujet la muraille plutôt que la vallée, souvenir des voies que j'y ai parcourrues, la Giraud (?) les Bancs Publics...

Dans le vallon voisin, le Jas Lacroix en rando tranquille

Dans le vallon voisin, le Jas Lacroix en rando tranquille

En mode carnet, on travaille sur le vif. Dans le cas de la montagne, la difficulté résulte du fait que la lumière change, il faut choisir le bon moment, et aller trés vite... Comment faire pour rendre les verts crédibles?

Plus facile, ici le fort de Lauzette au dessus de Cervieres, fort de la génération "Serré de Rivière", celle qui succédé à Vauban, et précédé la "ligne Maginot"

Plus facile, ici le fort de Lauzette au dessus de Cervieres, fort de la génération "Serré de Rivière", celle qui succédé à Vauban, et précédé la "ligne Maginot"

Au fond, le fameux mont Chaberton, derrière le sommet duquel les italiens avaient construit une redoutable batterie de huits canons, dont la destruction par les mortiers Français en juin 1940 fut un beau fait d'armes de l'armée Française.

Peyre Eyraute, coté pile

Peyre Eyraute, coté pile

Le coté face, versant Durance, se skie, le sommet est une belle pyramide, on y accède par une superbe pente soutenue, crampons à la montée, chute interdite à la descente.

Au dessus de Villard Saint Pancrace, vue vers Monbrison

Au dessus de Villard Saint Pancrace, vue vers Monbrison

Pour terminer, une belle course en haute montagne réalisée avec l'aide de mes amis Dominique et Brigitte. Dominique est guide BHM, mais aussi dessinateur et aquarelliste, il exposait lors de la rencontre 2015, et il a bien voulu m'accompagner dans mon projet de gravir l'Ailefroide Orientale(3840m) avec le projet de décoller de là haut en parapente.

Depuis le refuge du Sélé,  vue sur le refuge du Pelvoux, le petit Pelvoux, et la chute du glacier de l'Homme.

Depuis le refuge du Sélé, vue sur le refuge du Pelvoux, le petit Pelvoux, et la chute du glacier de l'Homme.

Un épisode infructueux de ma recherche de la couleur "juste" pour les paroi rocheuse. Sans doute aussi pour le rocher faudrait-il éviter les courbes...

Décollage sous le sommet, aquarelle de Dominique..

Décollage sous le sommet, aquarelle de Dominique..

Superbe course, malgré la canicule de cet été nous avons eu pour la montée des conditions plutôt bonnes. Lever 3h30, sommet  9h. Magnifique espace de décollage au sommet, hélas un peu sous le trés léger vent de NE, ce qui m'a couté deux tentatives de décollage. En redescendant quelques dizaines de mêtres, j'ai trouvé le thermique d'alimentation et à la lisiére neige/rocher l'espace juste suffisant pour étaler la voile. Grace à l'aide de Dominique et Brigitte, j'ai finalement réussi à décoller pour aller me poser à Vallouise.

 

28 Août 2015

 

Repost 0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 12:09

Avec cette canicule, nos montagnes vont souffrir, je n'ose pas imaginer l'état des glaciers que je ne vais pas tarder à découvrir......

Un peu de fraîcheur, souvenir de ce camp d'ados du CAF encadrés à la Bérarde il y a une paire d'années...

C'était dans le secteur des Bans...

C'était dans le secteur des Bans...

Ici les Pyrénées, Avec Marc Boyer lors d'un séjour de préparation à l'Aconcagua

Un seul vol durant ce stage, mais ici au bivouac de Neve mon aile m'a servi de duvet...

la lune s'est levée, et ensuite ...le vent qui nous contraindra à oublier toutes perspectives de vol.

la lune s'est levée, et ensuite ...le vent qui nous contraindra à oublier toutes perspectives de vol.

Heuresement, il y aussi des jours de belles conditions! Survol de la forêt de Saoû, Un jour ou mon déco fétiche du "pas de Berlhe" n'a pas tenu ses promesses...

Heuresement, il y aussi des jours de belles conditions! Survol de la forêt de Saoû, Un jour ou mon déco fétiche du "pas de Berlhe" n'a pas tenu ses promesses...

...et je me suis bien rattrapé en découvrant le déco de la porte du Barry, d'ou je suis parti survoler Roche Colombe.

C'était avant la canicule, mauvais temps en Vallouise, vue sur le vallon des Bans pris par la pluie

C'était avant la canicule, mauvais temps en Vallouise, vue sur le vallon des Bans pris par la pluie

...et depuis ailefroide, sous la pluie, déssiné depuis le voiture, ce qui est un moyen finalement assez confortable de travailler, en particulier quand il pleut!

...et depuis ailefroide, sous la pluie, déssiné depuis le voiture, ce qui est un moyen finalement assez confortable de travailler, en particulier quand il pleut!

Repost 0
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 19:00

Le tour du cap Corse en vélo avec Anne: l'occasion de se mettre en mode "carnet de voyage": dessin sur place d'après nature pour être en conformité avec l'éthique, en limitant les entorses à celle-ci qui consiste à travailler sur photo.... quoi que celles ci soient souvent nécessaires pour terminer un dessin si la pluie se met à tomber, quand la lumière change trop vite, ou tout simplement quand il faut rejoindre les compagnons de voyage qui nous attendent....

Le Cap Corse

Très belle occasion lors d'un pique nique sur la plage en face de l'ile de la Giraglia...

Le Cap Corse

Nous faisons étape à Centuri Port... Comment choisir entre le dessin pur (j'adore le simple crayon), et l'aquarelle? J'ai du mal à me positionner. Au départ je suis à priori un modeste dessinateur, et je suis encore moins à l'aise avec la couleur. Si un dessin me parait réussi, j'ai peur de le gacher en ratant la couleur. Ici je tente un peu de couleur...

Le Cap Corse

La citadelle de Saint Florent est sans doute appelée à évoluer vers une version aquarellée...

Le Cap Corse

Mais ces ruelles de Bastia resteront probablement au crayon, je les aime bien dans cette version...

Le Cap Corse

Pour le port de Bastia, je tente le couleur avec les crayons aquarellés.... il pleut et il m'a fallu trouver l'abri d'un bistrot sur le port

Le Cap Corse

Par les temps qui courent la SNCM défraie la chronique, entre problèmes sociaux, financiers et judiciaires (dépôt de bilan, mouvements sociaux, trafic de drogue et d'armes....), quel gâchis que de voir cette belle unité immobilisée, mais cela me donne l'occasion de la dessiner...

Le Cap Corse

Retour sur le continent où notre maison de la Bâtie nous attends pour l'été...

14 juin 2015

Repost 0
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 15:32
Intermède Méditérranéen

Après toutes ces montagnes, on peut un peu changer d'ambiance, les calanques d'abord, çà fait une belle transition avec la montagne..

Intermède Méditérranéen

Le cap nègre, tel que je peux le voir depuis la terrasse de belle-maman...

Vue vers le "Domaine Potez"

Vue vers le "Domaine Potez"

Potez, le célèbre constructeur d'avion, il s'y était réfugié durant la guerre, maintenant son domaine et ses jardins constituent un de plus beaux joyaux méditerranéen du conservatoire du littoral...

Le port de Saint Tropez offre de belles coques à dessiner! Surtout quant le yacht de Rastapopulos, alias di gorgonzola est là!

Le port de Saint Tropez offre de belles coques à dessiner! Surtout quant le yacht de Rastapopulos, alias di gorgonzola est là!

Mais à vrai dire, je préfère les voiliers!

Intermède Méditérranéen
Le cap nègre en version noir et Blanc...

Le cap nègre en version noir et Blanc...

La plage du Rayol...

La plage du Rayol...

La même en version aquarelle

La même en version aquarelle

Peut-être un complément méditerranéen à notre retour de Corse la semaine prochaine....

En attendant, rendez vous sur le site ou se prépare la prochaine rencontre des peintres montagnards: ici

 

le 15 mai 2015

Repost 0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 16:42
Retour de la "Rencontre des peintres de montagne en Dauphiné"

Voilà, c'est fini, la "Rencontre" fut un magnifique moment, tout s'est fort bien passé, et je pense que tout le monde est content: les exposants, le public....

Je retrouve un peu de disponibilité pour alimenter le présent Blog. Bien sûr l'inspiration "Montagne" en ressort renforcée, et je m'attaque à des sujets que jusqu'ici je n'avais pas osé aborder...

Aconcagua: La grande traversée avant la Canaletta

Aconcagua: La grande traversée avant la Canaletta

C'est complètement anachronique, mais les thèmes d'inspiration qui me viennent commencent à être un peu datés: Aconcagua, 2007! Mais j'ai ramené de là bas une telle moisson d'images, que j'ai encore beaucoup de travail devant moi, et je pense depuis cette période avoir fait quelques progrès...

le camp Nido de condores à 5400 m

le camp Nido de condores à 5400 m

Car en terme de dessin et d'aquarelles, il y a désormais un "avant" et un "aprés" la rencontre, tant j'y ai précisément....... rencontré de peintres dessinateurs,aquarellistes tous plus doués les uns que les autres avec qui nous nous sommes liés d'amitiés et qui m'aideront à progresser chacun dans leurs domaines propre d'expertise, en particulier Jean François pour la perspective, Sophie pour l'aquarelle, Vincent pour le dessin sur le vif etc.

vue depuis le camp de Confluencia, étape de la vallée des Horcones à une journée de marche de Plazza de mulas

vue depuis le camp de Confluencia, étape de la vallée des Horcones à une journée de marche de Plazza de mulas

Et bien depuis 2007, cela fait plus de sept ans que je cherche à rendre cet étonnant puzzle géologique, je vais bien finir un jour par y arriver!

Traduire la complexité du relief principalement par le crayon, légèrement aquarellé

Traduire la complexité du relief principalement par le crayon, légèrement aquarellé

Dans les pentes nord des Ecrins

Dans les pentes nord des Ecrins

Nous avions monté nos parapentes, mais les circonstances nous ont fait renoncer..

Le Tacul, lors de l'ascension du Mont Blanc avec le "vol 4807"

Le Tacul, lors de l'ascension du Mont Blanc avec le "vol 4807"

 

Retour dans nos montagnes....

Et c'est Sophie qui me fera progresser en aquarelle, avec par exemple ici un Tacul, dont elle m'a fait le ciel (c'est bien un ciel à la Sophie!) un de mes points de difficulté, ce qui pour un parapentiste est quand même un comble!

Retour de la "Rencontre des peintres de montagne en Dauphiné"

Mais entre les permanences à tenir à la "Rencontre", j'ai quand même quelques moments de disponibilités, il est tombé de la neige à l'Echaillon, et je vais en profiter en relevant le défi de rendre à l'aquarelle les magnifiques condtions que j'y ai trouvées...

Ne jamais manquer de monter au grand Echaillon des que possible aprés chaque grosse chute de neige, c'est chaque fois absolument splendide!

 

La clôture sous la Bergerie de l'Echaillon de JL Barraquand

La clôture sous la Bergerie de l'Echaillon de JL Barraquand

Pour ce qui est de la rencontre des peintres de montagne, vous trouverez ci-dessous un compte rendu:

Pierre do Bayart

13/02/2015

Repost 0
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 16:29
Décollage bien alimenté du col du Rochail!

Décollage bien alimenté du col du Rochail!

Est-ce qu'il sera possible de décoller? C'est LA question que se posent tous les parapentistes pratiquant le vol haute montagne, car redescendre de là haut avec le poids du parapente en plus du reste, c'est une punition sévère pour avoir voulu s'affranchir de la phase la moins exaltante d'une course en haute montagne...

Mais il faut quand même relativiser car avec le matériel moderne ultra léger, finalement cette punition est supportable, la légèreté du matériel étant un facteur de sécurité car il contribue à nous dissuader de décoller "coûte que coûte" quand les conditions ne sont pas bonnes.

Mon matériel de vol haute montagne, voile et sellette incluse fait 3 kg, bien moins que du matériel d'escalade pour une voie classique...

Ce jour là, le parapente est resté dans le sac!

Ce jour là, le parapente est resté dans le sac!

Pour s'affranchir de cet aléas, il faut ne partir qu'avec d'excellentes prévisions météos, mais ce jour d'Août 2014, disons que la prévision était "moyenne" pour monter décoller du Pic Coolidge en empruntant la classique voie normale. Ce fut une course vraiment superbe, mais nous nous en sommes rapidement rendus comptes, le vent était trop fort pour espérer décoller malgré les multiples zones de décollages possibles entre le col et le sommet. Aucun regret, sincèrement, c'était trop beau! Vraiment trop beau.

Les aléas du vol haute montagne

Le Pelvoux, j'y suis monté 4 fois avec un parapente, 3 vols et une redescente à pied, un jour ou pourtant la météo était engageante...

La Tête d'Aval vue de la Batie

La Tête d'Aval vue de la Batie

Ici on n'est plus tout à fait en vol haute montagne, c'est au choix un vol rando, ou bien il est possible d'y monter en vol en décollant de Puy Aillaud au dessus de la Batie, de préférence le soir car en journée le déco de Puy Aillaud est trop alimenté par une brise de vallée violente.

Glandasse depuis l'abbaye de Valcroissant

Glandasse depuis l'abbaye de Valcroissant

Retour à la maison avec cette vue de la Montagne de Glandasse, de belles escalades, et pour moi un souvenir de bivouac accroché à un arbre en redescendant d'une voie Livanos dans ma jeunesse...Un beau vol rando à faire en respectant la réglementation: il parait qu'il y a une "tolérance"...

2 nov 2014

La préparation de la "Première rencontre des peintres de montagne en Dauphiné" bat son plein et me stimule dans la représentation de celle-ci...

Repost 0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 17:32
Vols d'Automne
C'est un excellent prétexte qui nous a amenés ici Michel et moi. Je devais rencontrer à Saint Bonnet en Champsaur Alexis Nouailhat pour discuter avec lui de sa participation à la première "Rencontre des peintres de montagne en Dauphiné". L'occasion de gravir au dessus de chez lui le "Vieux Chaillol", le sommet qui marque l'extrémité sud de l'Oisans, et d'en décoller...
Au col de la Pisse, 2750 m, arrive le canal de Mal Cros, construit au siècle dernier, qui détourne les eaux du versant éponyme pour les déverser dans le versant sud.
Vols d'Automne

Tout se passera bien, par cette belle matinée, la pente terminale orientée sud nous offrira un beau déco correctement alimenté, je me poserai au bord du Drac. Ce sera ensuite une rencontre fructueuse avec Alexis.

Vols d'Automne
Entre deux vols montagne, avec Anne nous rendons visite à Digne à cette grande montagnarde que fut Alexandra David Neel, l'occasion de reconnaître les fameux "refuges d'art", et aussi je dois le dire pour moi, de tomber dans le piège des hydropithèques, ou le canular porté au niveau de l'art....
Le village d'Entrages

Le village d'Entrages

Ce sera ensuite le "Rochail" sommet qui est à l'ouest de l'Oisans, ce que le Chaillol est au sud.
D'abord une montée dans les alpages, mais...

D'abord une montée dans les alpages, mais...

...le Rochail, c'est du rocher.... forcément.... J'avais tant de mal à rendre celui-ci à l'aquarelle, mais l'organisation de ma fameuse "rencontre" m'a donné l'occasion de progresser; du moins le le crois...
Un long parcours d'arête..

Un long parcours d'arête..

les rochers certes, qui se perdent dans des nuages...
Vols d'Automne
Longue montée! (1700 m) se terminant par une longue arête rocheuse à ressauts multiples, un sommet pris dans les nuages qui ne serait de toute manière pas décollable, redescente au col du Rochail pour un déco pas vraiment facile, entre les turbulence d'un vent du sud dans un venturi, et les cailloux... Mais c'est parti. Atterrissage au col d'Ornon.
montée au refuge du Pigeonnier le soir sous la bruine dans les couleurs d'automne.

montée au refuge du Pigeonnier le soir sous la bruine dans les couleurs d'automne.

14/15 octobre: ce sera le dernier vol haute montagne: les Rouies. les refuges sont fermés, mais le refuge d'hiver du Pigeonnier est accueillant.
Un décollage qui m'aura donné du fil à retordre!

Un décollage qui m'aura donné du fil à retordre!

Après les évènements climatiques extrêmes que nous avions vécus ce début de semaine, il fallait tout l’optimisme et la détermination de Michel pour se lancer dans cette aventure ! Mardi à 17 h, au départ du chalet du Gioberney au bout du Valgaudemar, il pluvine quand nous attaquons la montée au refuge du Pigeonnier. Nous y arriverons à 19h à la tombée de la nuit, tout juste le temps de repérer le départ pour demain matin. Le refuge est propre et accueillant (refuge d’hiver non gardé), bien qu’un peu frais pour sécher nos vêtements. Nous sommes seuls.
Mercredi, lever 4 h départ 5 h, le ciel est clair, un superbe clair de lune. Michel avait raison ! Assez vite nous trouvons la neige. Au fur et à mesure que nous prenons de l’altitude, celle-ci se fait de plus en plus épaisse, et il faudra tracer profond pour remonter le couloir sous le plateau sommital (merci Michel !). A 8h 45 nous trouvons l’échappatoire du couloir qui donne accès à celui-ci. Nous remontons vers le col des Rouies qui devrait offrir des possibilités de déco en orientation sud. La pente sommitale, d’orientation nord, n’est à priori pas praticable pour décoller selon la météo annoncée qui promet un régime de sud.
Un peu avant d’arriver au col, à 3250m, nous trouvons une jolie pente avec une légère alimentation, nous décidons de nous y préparer. Le temps de le faire, les conditions (faibles) s’inversent ! Michel s’élance, pas facile avec la neige fraiche, mais après un premier essai, ça part…
C’est mon tour, mais çà ne part pas ! J’essayerai 5 fois, six fois… je ne sais plus . C’est une belle pente orientée plein sud, en neige fraiche pas vraiment favorable à une course d’élan énergique, mais qui ne présente pas de danger en cas d’échec. La brise arrière est dominante (catabatique ?). Chaque échec se paye par une épuisante remontée dans la neige fraîche et par un démêlage de suspentes.
Trouver un autre déco plus haut ? Il faudrait m’aventurer seul sur le glacier, et le temps que j’y arrive, les conditions sud seront probablement installées. Redescendre et trouver un déco au dessus du refuge ? Possible, mais ce serait vraiment trop dommage !…
Je décide d’attendre que les conditions s’inversent, que ce fameux sud annoncé veuille bien se manifester. J’alterne tentatives et pauses d’attente. A l’issue d’une tentative qui devait être la dernière, le brouillard m’enveloppe ! C’est le signe attendu qu’un peu de convection s’installe ! Il faut retenter dés que j’aurai recouvré un peu de visibilité ! Je décolle enfin vers 11h30, prés de deux heures après Michel qui s’est posé au Chalet du Gioberney. Je me poserai à la Chapelle en Valgaudemar après un vol tranquille.
Dans la catégorie des vols que j’aurai réalisé ayant demandé beaucoup d’efforts et de détermination, entre ceux de la montée et du déco, celui-ci pourra prétendre à un rang flatteur !
La montagne est magnifique : couleurs d’automne et éclat de la neige fraiche. Mais la saison des vols haute montagne pour cette année est terminée, place au ski !
Dans les 7 Laux, au dessus de Fonds de France

Dans les 7 Laux, au dessus de Fonds de France

Repost 0

Articles Récents

Liens